assure

(redirected from assurable)
Also found in: Dictionary, Medical, Legal, Idioms.
Graphic Thesaurus  🔍
Display ON
Animation ON
Legend
Synonym
Antonym
Related
  • verb

Synonyms for assure

convince

Synonyms

promise to

Synonyms

  • promise to
  • pledge to
  • vow to
  • guarantee to
  • swear to
  • attest to
  • confirm to
  • certify to
  • affirm to
  • give your word to
  • declare confidently to

Synonyms for assure

to cause (another) to believe or feel sure about something

Synonyms for assure

make certain of

inform positively and with certainty and confidence

assure somebody of the truth of something with the intention of giving the listener confidence

Related Words

make a promise or commitment

References in periodicals archive ?
La Loi sur les assurances de l'Ontario est une heritiere directe de la Life Assurance Act anglaise en ce qu'elle cherche a proteger les assureurs en exigeant qu'une police d'assurance-vie soit fondee sur un interet assurable.
Autrement dit, l'interet assurable n'est pas pecuniaire, mais affectif.
Jusqu'a present, nous avons adopte le point de vue de cestui que vie, qui, en l'absence d'interet assurable, de consentement ou les deux, voit sa vie faire l'objet d'une gageure.
Malgre l'absence d'un interet assurable (au sens juridique), cestui que vie a consenti a ce que l'assure recoive une somme d'argent a sa mort.
Packall aurait pu se procurer cette police sans son consentement en vertu de l'alinea 179(d) de la Loi, qui stipule qu'un employeur possede un interet assurable dans la vie d'un employe.
L'intime avance que la police d'assurance n'etait justifiee que par l'alinea 179(d) de la Loi, selon lequel un employeur a un interet assurable dans la vie de son employe.
L'argument de l'intime va a l'encontre du principe jurisprudentiel qu'une police d'assurance n' est nulle que s'il n'existait pas d'interet assurable au moment de la naissance du contrat.
Le contrat n'est nul que s'il n'existe pas d'interet assurable << au moment ou le contrat devrait normalement prendre effet >> (13).
Si l'existence d'un interet assurable est primordiale a la naissance du contrat, sa fin devrait justifier l'annulation de celui-ci, qui n'a plus de raison d'etre, et, comme le fait valoir Chantiam, frotte l'interet public a rebrousse-poil.
Plus haut, nous avons fait allusion au fait que les contrats d'assurance-vie ne sont pas, selon la jurisprudence, des contrats d'indemnite, et c'est pour cette raison que l'absence d'interet assurable ne peut annuler une police d'assurance pour laquelle il existait un interet assurable a sa conception.
Il est difficile de comprendre le lien logique entre ces deux affirmations, d'une part, qu'un contrat d'assurance-vie n'est pas un contrat d'indemnite, et d'autre part, qu'il s'ensuit que l'absence d'interet assurable ne peut faire annuler une police d'assurance autrefois valide.
Hormis ces deux cas, aucun interet assurable ne doit etre prouve pour legitimiser un contrat d'assurance en common law.
De deux choses l'une: si l'interet assurable qui sous-tend une police d'assurance-vie n'existe plus, cette police d'assurance-vie devient une gageure; or, les gageures post facto de ce type ne sont pas interdites par la Life Assurance Act (si on se fie a l'interpretation du baron Parke), et elles sont reconnues par la common law comme contrats valides.
A la mort de monsieur Gendron, l'assureur refuse de verser les fonds au motif que la vie de monsieur Gendron ne presentait pas d'interet assurable pour monsieur Langlois, ce qui est vrai.
En theorie donc, comme il n'y a pas de perte materielle, il n'y a pas non plus lieu de parler d'interet assurable, au sens d'interet materiel, comme on en parle quand on assure un bien.